Activity Report 2018

Activity Report 2018

Lors du comité directeur des GIS Asie, Afriques, Moyen-Orient et Mondes Musulmans (21 janvier 2019), le GIS Asie a présenté ses activités 2018, en rapport avec ses trois objectifs :

  • structurer les recherches en sciences humaines et sociales sur l’Asie et les promouvoir ;
  • favoriser la visibilité et les collaborations internationales des équipes du GIS ;
  • soutenir les jeunes chercheur·e·s.

Structurer et promouvoir les recherches sur l’Asie

Tous les deux ans, le GIS Asie organise un grand congrès afin de rassembler sa communauté. En 2018, le GIS Asie a préparé le 7e Congrès Asie qui aura lieu à Leiden (Pays-Bas), du 16 au 19 juillet 2019. C’est la première fois que le GIS Asie organise cet événement à l’étranger. Ce congrès prend la forme d’un partenariat entre le GIS Asie et l’IIAS (International Institute for Asian Studies) de l’Université de Leiden, pour organiser conjointement l’ICAS 11 (International Convention of Asian Scholars).
La direction du GIS Asie est membre du comité scientifique du congrès : elle a évalué l’ensemble des 346 panels et tables-rondes soumis pour cet événement. Les réponses ont été envoyées en décembre. Le GIS Asie accordera en 2019 un certain nombre de bourses pour aider les participants français à participer à ICAS 11.

Tous les deux ans, le GIS Asie décerne un prix du livre, conjointement avec l’ICAS, pour des ouvrages rédigés en français. Suite à l’appel lancé cette année, les ouvrages reçus sont en cours d’évaluation par le comité de lecture, composé de quatre membres du conseil scientifique du GIS Asie. Le prix 2019 sera remis à l’occasion de l’ICAS 11 (juillet 2019).

Depuis sa création, le GIS Asie élargit son champ d’activités en créant de nouveaux partenariats avec les acteurs institutionnels de la recherche française. En 2018 les relations avec les Instituts d'études avancées (IEA) se sont développées : Ben Kiernan, titulaire depuis décembre 2018 de la nouvelle chaire IMéRA - EHESS en Études transrégionales, a donné une conférence lors de la cérémonie de remise des prix de thèse du GIS Asie (23 janvier 2019).

Chaque année, le GIS Asie finance des événements structurants pour la communauté des études asiatiques. En 2018, il a subventionné deux événements scientifiques : les journées Doc Asie 2018 et la conférence européenne des études de l’Asie du Sud (25th ECSAS 2018). En 2019, le GIS Asie soutiendra la conférence triennale de l’association internationale des études tibétaines (15th IATS Seminar 2019). Il financera également des événements organisés par les équipes de recherche membres du GIS, dans le cadre d’un nouvel appel qu’il a lancé en décembre.

Le site internet du GIS Asie avait besoin d’un coup de frais : en 2018, le GIS a travaillé sur une nouvelle version, mise en ligne en janvier 2019. À découvrir... 

Favoriser la visibilité internationale

L’ICAS 11, co-organisé par le GIS Asie, sera une formidable opportunité pour accroître la visibilité des équipes du GIS à l’échelle internationale.

Le GIS est nouvel adhérent à l’Alliance européenne des études asiatiques. Il représente ses membres au sein de cette alliance qui se réunit une fois par an et vise à développer des coopérations en Europe dans le champ des études asiatiques.

Le GIS Asie resserre les liens avec les UMIFRE d’Asie : en 2018, il a participé à l’élaboration de leur projet d'IRN (International Research Network ; ex-GDRI), qui a été accepté.

Le GIS Asie est en contact avec les financeurs de la recherche, tant le PCN SHS d’Horizon 2020 que le responsable du département SHS de l’ANR, afin de promouvoir une meilleure prise en compte des études aréales dans les appels à projets. En février 2018, Catherine Bastien-Ventura les a invités à intervenir lors d’une réunion d'information à destination des chercheurs des 4 GIS en études aréales, sur la stratégie et l’agenda des appels du programme H2020 et de l’ANR.

Actions en faveur des jeunes chercheur·e·s

Les jeunes chercheurs sont au centre des préoccupations du GIS Asie, qui organise des actions en faveur des jeunes chercheurs et soutient les initiatives portées par leurs représentants.

Tous les deux ans, le GIS Asie décerne son prix de thèse. En 2018, plus de 60 thèses ont été évaluées, mobilisant une centaine d’experts. Trois prix ont été décernés à :

  • Juliette Cleziou (« Mariages, démariages et remariages : rituel, genre et parenté au Tadjikistan contemporain ») ;
  • Clémence Julien (« Du bidonville à l’hôpital. Anthropologie de la santé de la reproduction au Rajasthan ») ;
  • David Serfass (« Le gouvernement collaborateur de Wang Jingwei : aspects de l’État d’occupation durant la guerre sino-japonaise, 1940-1945 »).

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 23 janvier 2019 à la Maison de l’Asie.

Tous les ans, le GIS Asie organise des séminaires, intitulés « Echanges avec » : il s’agit de rencontres avec un chercheur invité étranger dédiées aux jeunes chercheurs qui travaillent dans le même domaine. Elles leur permettent de présenter leurs travaux et de bénéficier des conseils des chercheurs invités. Deux sessions ont eu lieu cette année avec :

  • Sumathi Ramaswami, professeure d’histoire à Duke University, en juillet 2018 (histoire culturelle de l’Asie du Sud) ;
  • Yoshida Toru, professeur de sciences politiques à l'Université de Hokkaido, en octobre 2018 (politiques publiques).

Tous les ans, le GIS lance deux appels, au printemps et à l’automne, pour co-financer des missions de jeunes chercheurs qui souhaitent participer à un colloque à l’étranger. En 2018, une trentaine de demandes ont été retenues.

En 2018, les jeunes chercheur·e·s du GIS Asie ont organisé deux événements : une journée méthodologique « Les jeunes chercheur·e·s dans la course aux publications » (6 juin) et une journée thématique  « Réseaux, échanges et interactions en Asie » ( 11 septembre), cofinancée par le Campus Condorcet.

Et en 2019… le GIS est porteur de nombreux projets. Ne ratez aucune opportunité en vous rendant régulièrement sur son site et n’hésitez pas à proposer vos idées.

GIS ASIE