Appel à propositions pour la seconde édition des Assises de l’Anthropologie de la Chine en France

Appel à propositions pour la seconde édition des Assises de l’Anthropologie de la Chine en France

Logo AAFMCEn raison du contexte sanitaire et dans l'incertitude des possibilités de nous réunir en septembre, les "Assises de l’Anthropologie Française des Mondes Chinois" (AAFMC), co-financées par le GIS Asie, ont été repoussées au 16, 17, 18 juin 2021. Elles se tiendront à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Paris).
 
Pour celles et ceux qui n'ont pas encore envoyé de propositions, la nouvelle date de soumission est fixée au 20 janvier 2021
Vous pouvez adresser vos propositions à l'adresse suivante : appel.aafmc.2020@gmail.com

Les premières « Assises de l’Anthropologie de la Chine en France », qui se sont tenues les 6, 7 et 8 septembre 2017 à l’Inalco, ont rassemblé trente chercheurs et ont permis de réunir les anthropologues français et francophones spécialistes de diverses facettes du monde chinois provenant de différentes institutions. Ces rencontres ont aussi favorisé l’émergence de nouveaux réseaux tout en donnant l’occasion de souligner la diversité des recherches et des terrains. C’est pourquoi cette expérience va être renouvelée dans une seconde édition prévue pour les 16, 17 et 18 juin 2021, et sous un nouvel intitulé : « Assises de l’Anthropologie Française des Mondes Chinois » (AAFMC). L’expression « les mondes chinois » vise à englober tout aussi bien les sociétés chinoises des deux républiques – RPC et Taiwan –, les sociétés minoritaires et les diasporas anciennes ou plus récentes à l’échelle du monde.

Envisagé comme un état des lieux et un espace d’échange pour les recherches en langue française en ethnologie des mondes chinois, ce colloque est ouvert à l’ensemble des spécialistes dont les recherches, basées sur des enquêtes de terrain et menées en langues vernaculaires, s’inscrivent pleinement dans une démarche ethnographique. L’objectif premier de ces rencontres est d’abord disciplinaire et vise à mettre en avant l’apport de l’anthropologie française sur les mondes chinois. Il s’agira aussi de montrer comment elle contribue à l'anthropologie en général et à la sinologie. Les difficultés et les exigences particulières des enquêtes en terrains chinois seront débattues. Les doctorants et les anthropologues sinologues spécialistes de toutes les composantes du monde chinois auront ainsi l’occasion de discuter ensemble de leurs recherches. À l’issue du colloque, des actes réunissant une sélection d’articles seront publiés.

Le colloque se tiendra en session plénière pour que tous les participants puissent assister à l’ensemble des interventions. Les communications de 20 minutes par personne seront suivies de dix minutes de questions. Des ateliers et tables rondes thématiques seront prévus selon les propositions reçues, les participants sont libres de proposer les thèmes d’interventions qui leur tiennent à cœur.