Appels à projets ANR 2021 : les axes concernant les Sciences humaines et sociales

Appels à projets ANR 2021 : les axes concernant les Sciences humaines et sociales

L’Agence nationale de la recherche a publié l’ensemble des documents concernant son appel à projet annuel.

📅 Date de dépôt du pré-projet de 4 pages fixée au : 1er décembre 2020


    L’un des principaux enjeux de ce pré-projet porte sur l’adéquation entre votre proposition et l’axe de recherche choisi dans le texte de l’appel à projets.

    Plusieurs axes concernent prioritairement les Sciences humaines et sociales :

    • Innovation et travail (page 29) ;
    • Culture, création, patrimoine (page 30) ;
    • Cognition, éducation, formation (page 31) ;
    • Inégalités, discriminations, migrations (page 32)

    Mais d'autres axes concernent  aussi les sciences humaines et sociales :

    • Terre vivante (page 15)
    • Alimentation et systèmes alimentaires (page 16)
    • Dynamique des socio-écosystèmes et de leurs composants en vue de leur gestion durable (page 17)
    • Neurosciences intégratives et cognitives (page 28)
    • Interaction, robotique (page 36)
    • Interactions Humains-Environnement (page 40)
    • Contaminants, écosystèmes et santé (page 41)
    • Maladies infectieuses et environnement (page 42)
    • Santé publique, santé et sociétés (page 43)
    • Révolution numérique : rapports au savoir et à la culture (page 44)
    • Sécurité Globale, Cybersécurité (page 46)
    • Bioéconomie : chimie, biotechnologie, procédés et approches système, de la bio- masse aux usages (page 47)
    • Sociétés urbaines, territoires, constructions et mobilité (page 48)
    • Industrie et usine du futur : Homme, organisation, technologies (page 51)

    Plusieurs priorités stratégiques ont été fixées :

    • Intelligence artificielle
 
    • sciences humaines et sociales ;
    • Autisme au sein des troubles du neuro-développement ;
    • Coopérations au sein de projets de recherche franco-allemand ;


    Covid19

    Une attention particulière sera donc portée aux projets de recherche qui permettront :

    • de mieux comprendre les facteurs environnementaux, anthropiques, sanitaires, socio-économiques et comportementaux pouvant jouer un rôle dans l’émergence, la propagation et l’impact des pandémies, 
    • de développer des moyens d’évaluation et de réduction des risques et de surveillance des impacts de toutes sortes, d’analyser et d’accompagner les évolutions sociales, économiques, environnementales, agricoles et industrielles.

    Le pré-projet de 4 pages s’organise ainsi :

    1. Contexte, positionnement et objectifs de la pré-proposition

    • Description des objectifs et des hypothèses de recherche ;
    • Positionnement du projet par rapport à l’état de l’art ;
    • Présentation de la méthodologie utilisée pour atteindre les objectifs du projet ;
    • Démonstration du caractère novateur du projet, de son originalité tant du point de vue des objectifs poursuivis que de la méthodologie ;
    • Positionnement du projet par rapport aux enjeux de recherche de l’axe scientifique choisi

    2. Partenariat

    • Présenter le coordinateur scientifique, son expérience antérieure en termes de coordination de projet et dans le domaine objet de la pré-proposition, son implication dans le projet objet de la pré-proposition.
    • Présenter le consortium et sa complémentarité : Indiquer les différentes compétences envisagées pour mener le projet objet de la pré-proposition, en précisant l’identité du ou des scientifiques impliqués, l’identification des établissements auxquels ils sont rattachés et tout autre élément permettant de juger de la qualité et complémentarité des partenaires et du caractère effectif de la collaboration.

    3. Bibliographie


    Par ailleurs, l’ANR organise plusieurs présentations à distance de son plan d’action :


    Les documents

    Le plan d’action de l’ANR : https://anr.fr/fileadmin/aap/2021/aapg-2021-v1.1.pdf