Arts et intercultures

Arts et intercultures

Dans un contexte où la Chine s’expose – s’impose dans l’économie mondialisée, où les pratiques consuméristes évoluent, à l’heure du numérique, des métissages culturels, de l’alternance entre ouverture et fermeture de l’espace public chinois, les contributeurs de ce numéro s’interrogent tous sur les mutations silencieuses – pour reprendre la belle expression de Dominique Desjeux – à l’œuvre, que ce soit dans le domaine de l’art ou dans celui des signes et des traces culturelles considérées comme matière discursive et indicateur fiable du changement… Tâtonnements, faux départs, dialogue intense, médiation transculturelle, métissage des cultures, fonctions de l’art, politique, réflexion esthétique, imaginaire, mobilité... sont autant de mots-clés qui ponctuent ce recueil. Cet ouvrage aborde ces problèmes à travers diverses approches théoriques – anthropologie, esthétique, politique – et réunit des chercheurs venus de plusieurs pays.

SOMMAIRE

Béatrice BOUVIER-LAFFITTE et Anne PAUZET Avant-propos
Dominique DESJEUX, Xiao Min YANG, Shen HU Classe moyenne et consommation ou les mutations silencieuses de la société chinoise, depuis 1997
Marie-Claire THAO La construction des représentations identitaires dans l’espace numérique à l’occasion de deux événements internationaux
Émilie BONNARD Le design : lieu du dialogue interculturel, et source du métissage des cultures
Corrado NERI Bulles hésitantes : La BD chinoise en France – entre séduction, faux départs et métissages
Pascale ELBAZ Le beau, le laid et l’inachevé : apport du « Précis de calligraphie » de Liu Xizai à une réflexion sur l’esthétique
Qian HE Artistes, pouvoir et contexte : l’avant-garde chinoise des années 1980