Accueil / Liste des publications / Chartistes en Asie. Science historique et patrimoine au lointain (XIXe-XXIe siècle)

Chartistes en Asie. Science historique et patrimoine au lointain (XIXe-XXIe siècle)

Chartistes en Asie. Science historique et patrimoine au lointain (XIXe-XXIe siècle)

Partager sur :

Ouvrage collectif dirigé par Jacques Berlioz, Cécile Capot et Olivier Poncet (École nationale des chartes - École française d’Extrême-Orient, 2021)

Depuis sa création en 1821, l’École des chartes, vouée à la formation des conservateurs d’archives, de bibliothèques et de musées, entretient avec l’Asie un rapport singulier. Ses anciens élèves, qu’ils aient été chercheurs, diplomates ou administrateurs, l’ont nourri de leur curiosité, dans le contexte de la présence coloniale en Indochine et en Inde. L’un d’eux, Louis Finot, en créant l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) à la fin du xixe siècle, illustrait la force d’attraction du continent asiatique et de ses cultures sur cet établissement de formation et de recherche original. Les auteurs de ce volume richement illustré posent les jalons de cette aventure intellectuelle ininterrompue, de l’indianiste et philologue Eugène Burnouf, issu de la première promotion de l’École des chartes, à Georges Bataille, en passant par le consul explorateur Charles-Eudes Bonin. Tous montrent la diversité des approches disciplinaires unies par une méthode commune, où la critique des sources prime. L’Indochine fut le laboratoire le plus fécond de la rencontre entre les Chartes et l’EFEO, faite de collecte, de conservation, d’inventaire, d’édition et d’étude de sources écrites et monumentales. L’histoire récente a enfin reconfiguré le dialogue original de ces deux institutions avec l’Asie autour de nouveaux enjeux et de nouvelles ambitions, dont témoigne en particulier l’attention mutuelle accordée au patrimoine archivistique.

📖 Vers l'ouvrage

Chartistes en Asie. Science historique et patrimoine au lointain (XIXe-XXIe siècle)