Colloques des simples et des drogues de l'Inde

Colloques des simples et des drogues de l'Inde

Lorsque le livre de Garcia da Orta est imprimé à Goa, en 1563, la capitale de la vice-royauté du Portugal est encore la “cité dorée” décrite par les chroniqueurs et les voyageurs de toutes sortes qui, depuis sa conquête par Afonso de Albuquerque en 1510, viennent y chercher gloire, richesse et refuge aussi, pour certains.
Dans le cadre de cet avertissement, et bien que ce traité apparente par de nombreux points Garcia da Orta aux chroniqueurs, on ne peut réduire l'auteur à la simple catégorie des médecins botanistes ; il est une de ces personnalités d'exception produites par les Découvertes portugaises, ces Découvertes qui n'ont pu être accomplies par ce petit pays que grâce au goût des sciences – maritimes, mais pas seulement –, à la curiosité et à l'expérimentation pragmatique.