Corps souffrants dans les littératures de la Chine et du Japon au XXe siècle

Corps souffrants dans les littératures de la Chine et du Japon au XXe siècle

Ce numéro de la revue Extrême-Orient Extrême-Occident aborde ici pour la première fois la représentation littéraire du corps souffrant en Chine et au Japon.

Il pose quelques jalons de l'évolution de l'écriture littéraire du corps souffrant en Chine et au Japon au XXe siècle. Tandis qu'avec le thème de la maladie, le sujet japonais moderne émergent privilégie l'écriture comme une thérapeutique au lieu d'épancher sa douleur, le sujet chinois se cherche une voix et se dit plutôt par allégorie. Là où celui-là exploite la souffrance en découpant et recomposant le corps à des fins esthétiques, celui-ci continue de chercher sa voie sous le joug de régimes sévères. Puis, la fin de siècle est saisie à son tour par la confrontation des genres. Face à une littérature japonaise écrite au féminin, qui exprime enfin les non-dits d'une société encore marquée par le passé, se déploie une littérature chinoise où la femme reconquiert un corps longtemps dominé par l'homme. Ainsi, les œuvres littéraires présentées ici montrent comment, en Chine et au Japon, la mise en scène du corps participe du grand débat sur la modernité.