Accueil / Liste des événements / La justice japonaise au prisme de l’affaire Carlos Ghosn : anatomie d’une banqueroute judiciaire

La justice japonaise au prisme de l’affaire Carlos Ghosn : anatomie d’une banqueroute judiciaire

La justice japonaise au prisme de l’affaire Carlos Ghosn : anatomie d’une banqueroute judiciaire

Partager sur :

Séminaire organisé par l'IAO. Eric Seizelet, Professeur émérite à l’Université de Paris Spécialiste de l’histoire du droit et des institutions politiques du Japon moderne et contemporain.

📅 Vendredi 22 octobre 2021, de 14h-15h30
📍 En ligne

À propos de l'événement

L’arrestation de Carlos Ghosn à Tôkyô en novembre 2018 et son départ clandestin de l’archipel en décembre 2019 ont eu un retentissement médiatique considérable. Devenu le prévenu le plus célèbre de la planète, l’ancien président de l’Alliance Renault-Nissan n’a eu de cesse de dénoncer une « justice de l’otage », instrumentalisée par la direction de Nissan pour obtenir son éviction. Critiqué de toute part, le système judiciaire japonais s’est trouvé placé au banc des accusés. Face à cette offensive savamment orchestrée, les autorités japonaises ont accumulé les maladresses de communication. La justice japonaise ne méritait sans doute pas ces excès d’indignité aux relents parfois néo-colonialistes. Mais cette affaire a également mis en lumière la toute-puissance des Parquets et de réels problèmes dans la protection des droits des justiciables en matière pénale.
 
La justice japonaise au prisme de l’affaire Carlos Ghosn : anatomie d’une banqueroute judiciaire