L’Asie du Sud-Est 2020. Bilan, enjeux et perspectives

L’Asie du Sud-Est 2020. Bilan, enjeux et perspectives

Lorsque les coordinatrices du livre, C. Cabasset et C. Tran, ont rédigé l’avant-propos intitulé « L’Asie du Sud-Est : l’heure des recompositions et des incertitudes », le Cononavirus Covid-19, bien que déjà menaçant, n’avait alors pas encore été déclaré comme pandémie par l’OMS et provoqué le confinement de la population et la mise à l’arrêt des activités économiques que l’on connait. Cependant, si les pays d’Asie du Sud-Est s’étaient distingués ces dernières années par leurs bonnes performances économiques, l’analyse régionale de l’année 2019 a révélé des crispations et des marques d’essoufflement : l’érosion démocratique, le poids du religieux dans le politique, les risques induits par le haut niveau de (inter)dépendance économique, les inégalités croissantes, la difficile gestion des dégâts environnementaux et du changement climatique, ou encore l’enjeu régional majeur que constitue la mer, sont autant de thèmes qui relient nombre de chapitres du livre et témoignent des « recompositions et incertitudes » en cours.

Chaque année, l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC) mobilise une vingtaine de chercheurs et d’experts pour décrypter l’actualité régionale. L’Asie du Sud-Est – véritable carrefour économique, culturel et religieux – constitue un espace unique d’articulation des diversités sur la longue durée et le demeure plus que jamais aujourd’hui. Cette publication annuelle permet de suivre au fil des ans l’évolution des grands enjeux contemporains de cette région continentale et insulaire de plus de 650 millions d’habitants et d’en comprendre les dynamiques d’intégration régionale et de connectivités avec le reste du monde. Depuis 2001, basé à Bangkok, l’Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine a pour tutelles le MEAE et le CNRS. Il étudie les évolutions politiques, sociales et environnementales des onze pays de la région : Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor-Leste et Vietnam.

Fiche technique (à retrouver sur http://www.irasec.com/ouvrage149)

L’Asie du Sud-Est 2020 propose une analyse synthétique et détaillée des principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux et diplomatiques survenus en 2019 dans chacun des onze pays de la région, complétée par un focus sur deux personnalités de l’année et une actualité en image marquante. L’ouvrage propose également quatre sujets traités à l’échelle régionale :  les constitutionnalismes illibéraux, les nouvelles formes de la militarisation, la diffusion du salafisme, les relations commerciales entre l’Asie du Sud-Est et l’Afrique subsaharienne.

Des outils pratiques sont également disponibles, avec :

- Une fiche par pays avec quelques données générales du pays – superficie, population, capitale nationale, langue(s) officielle(s) -, des données politiques – régime, suffrage, postes-clés -, des indicateurs culturels et religieux,

- Des cartes, de la région, par pays et thématiques,

- Une chronologie par pays et pour la région ASE & l’ASEAN,

- Un dossier réunissant les représentations graphiques des principaux indicateurs démographiques, sociaux, économiques et environnementaux à l’échelle régionale,

- Les résumés en anglais de tous les chapitres.

 

A savoir : L’Asie du Sud-Est 2020 est disponible en Thaïlande et dans la région Asie du Sud-Est par commande (en attendant la réouverture) auprès de la librairie Carnets d’Asie Bangkok (sur Facebook ou par email <cabangkok@gmail.com>)

couverture