L'éparpillement des biens culturels coréens et les conséquences de la division sur l’étude du patrimoine

L'éparpillement des biens culturels coréens et les conséquences de la division sur l’étude du patrimoine

Manon Prud'homme échange avec Bryan Sauvadet qui est historien de l’art ancien coréen, et plus particulièrement de l’art bouddhique. Il explique ici, à travers ses recherches menées en Corée du Sud, en Corée du Nord, au Japon et aux Etats Unis, que le patrimoine culturel coréen est un objet complexe à aborder, mais surtout politiquement sensible. Quelle définition donnent les Coréens au terme « patrimoine » ? Comment celui-ci a été constitué ? Quelles différences avec notre approche du patrimoine en France ? Bryan apporte ici quelques éléments pour comprendre comment le patrimoine culturel coréen a été pensé. Il témoigne surtout de la grande difficulté qu’il y a aujourd’hui à étudier le patrimoine coréen dans le contexte de la division, mais surtout à travers l’éparpillement des biens culturels coréens. Comme toujours la géopolitique de la péninsule ne sera pas loin et les legs historiques des guerres et de la colonisation se font encore sentir.

Radio Tangun est un podcast porté par deux doctorants en études coréennes (CCJ) qui traite des questions sur les Corées.

>>> Écouter le podcast

L'éparpillement des biens culturels coréens et les conséquences de la division sur l’étude du patrimoine