Les archives africaines, algériennes et asiatiques des partis et syndicats français

Les archives africaines, algériennes et asiatiques des partis et syndicats français

N°44

Les archives africaines, algériennes et asiatiques des partis et syndicats français

Ce numéro de Migrance s’inscrit dans la suite de trois journées d’études organisées par le Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale (CODHOS). Consacrées aux archives africaines, algériennes et asiatiques, ces trois journées d’études se sont tenues, respectivement, le 8 octobre 2010 et le 12 octobre 2012 à Paris, puis le 24 octobre 2014 à Montreuil. Elles s’intéressaient tant aux archives produites par les associations, partis et syndicats français qu’aux relations entre les organisations métropolitaines et celles de l’empire colonial français sur l’Algérie, l’Afrique sub-saharienne et l’Asie à l’époque coloniale et postcoloniale. En ce qui concerne l’Asie, un débordement a été effectué afin d’inclure les territoires de la Chine communiste et du Japon. 

L’objectif de ces journées était, d’une part, de dresser un état des lieux des fonds d’archives africaines, algériennes et asiatiques disponibles dans les institutions membres du CODHOS et, d’autre part, de faire connaître ce gisement d’archives qui restent encore souvent méconnues et peu exploitées par les chercheurs.

Structure associative regroupant plus d’une quarantaine de membres – centres de recherches universitaires, associations, organismes proches des partis et des syndicats et institutions publiques – le CODHOS travaille depuis sa création en 2001 à la préservation et à la valorisation des archives du mouvement ouvrier et social. Membre du CODHOS, Génériques s’associe à ces journées d’études en en publiant les actes enrichis.