Accueil / Liste des publications / Les plus anciens manuscrits sur bambou connus depuis Confucius

Les plus anciens manuscrits sur bambou connus depuis Confucius

Les plus anciens manuscrits sur bambou connus depuis Confucius

Partager sur :

✍️ Rémi MATHIEU


C’est en octobre 1993 que furent découverts dans la tombe n° 1 du village de Guodian, au Hubei, des objets funéraires et des lamelles de bambou datant sans doute de la fin du IVe siècle avant notre ère. Ces 731 fiches de bambou remarquablement préservées étaient porteuses de plusieurs textes de l’époque, disposées au côté du défunt (sans doute un petit noble de l’État de Chu), pour son loisir et son instruction d’outre-tombe. En dehors de trois versions partielles de la plus ancienne copie connue du Lao zi, ce trésor culturel comportait une quinzaine d’ensembles de textes relevant tous de l’école confucianiste. Plus précisément, ils appartenaient au courant dit « Si-Meng » constitué par les adeptes de Zi Si et de Meng zi (Mencius), au cours de ce ~IVe siècle qui vit s’associer les mouvements de pensée issus de ce petit-fils de Confucius et celui de son héritier le plus éminent.

📖 Vers l'ouvrage

Les plus anciens manuscrits sur bambou connus depuis Confucius