Accueil / Liste des publications / Pennequin, "le sorcier de la pacification". Indochine-Madagascar, 1849-1916

Pennequin, "le sorcier de la pacification". Indochine-Madagascar, 1849-1916

Pennequin, "le sorcier de la pacification". Indochine-Madagascar, 1849-1916

Partager sur :

Par Jean-François Klein

Pennequin: ce nom ne résonne plus guère aujourd´hui si ce n´est pour les quelques spécialistes de l´Indochine et de Madagascar ou d´histoire militaire. Comment cet officier, qui opéra sa vie durant entre ces théâtres d´opération, comptabilisant plus de trente-six annuités de campagne outre-mer, ce qui fit de lui un des plus « coloniaux » de son arme, a-t-il disparu des livres d´Histoire ? Penseur de la « pacification » au Tonkin comme à Madagascar, Théophile Pennequin fut aussi un des premiers grands coloniaux « indigénophiles » à prendre la mesure des contradictions internes à une gestion coloniale bien peu respectueuse des dominés, à douter de la politique qu´il contribuait à faire appliquer en Indochine comme à Madagascar et, surtout, à pressentir son obsolescence, tout au moins dans la forme qu´elle prenait. C´est précisément cette tension qui intéresse Jean-François Klein, et les multiples enjeux qui se cristallisent autour de cette figure oubliée du moment colonial.

Pennequin, "le sorcier de la pacification". Indochine-Madagascar, 1849-1916