Perspectives chinoises

Perspectives chinoises

Perspectives chinoises 2016/3

Politique chinoise dans les mers de Chine : souveraineté, sécurité et coopération
Notre dernier numéro traite des dernières évolutions de la politique maritime chinoise, en termes d’enjeux de sécurité, de stratégies d’acteurs, de coopération ainsi que de puissance navale.

Un dossier spécial dirigé par Sébastien Colin (CEFC, INALCO)

« Les multiples tensions qui ont cours dans les mers de Chine depuis la fin des années 2000, qu’elles se manifestent par l’inflexibilité des discours relatifs aux droits de souveraineté ou par des provocations et accrochages en mer, ont rendu nécessaire d’analyser de manière plus approfondie les politiques maritimes et étrangères des États impliqués. Ces analyses sont d’autant plus importantes que les rapports de force s’expriment depuis quelques années avec plus de vigueur, en mer de Chine du Sud comme en mer de Chine orientale. En témoignent les actions plus fermes prises par les États comme la construction par la Chine d’infrastructures civiles et militaires dans les îles Spratleys, la nationalisation des îles Senkaku/Diaoyu par le Japon en septembre 2012 ou encore la procédure d’arbitrage lancée par les Philippines en janvier 2013. Plus récemment, entre octobre 2015 et mai 2016, les États-Unis ont organisé trois opérations de liberté de navigation, rappelant qu’au-delà des litiges territoriaux entre pays voisins la situation géopolitique dans les mers de Chine est surtout le résultat de la rivalité stratégique sino-américaine. Sans viser l’exhaustivité, ce dossier se propose d’étudier quelques pans de la politique de la Chine en direction des mers de Chine. […] Les quatre articles qui structurent ce dossier viennent […] éclairer chacun à leur façon la politique chinoise des mers de Chine. Il y est question d’enjeux de sécurité, de stratégies d’acteurs, de coopération et de puissance navale. »

(Éditorial, Sébastien Colin)