Accueil / Liste des actualités / Retour sur l'année 2021 au GIS Asie

Retour sur l'année 2021 au GIS Asie

Retour sur l'année 2021 au GIS Asie

Partager sur :

Durant cette 2e année de pandémie, le GIS Asie a gardé le cap sur un calendrier désormais bien établi : un congrès qui s'est transformé en journées scientifiques thématiques, un prix du livre, le soutien à l'organisation d'événements scientifiques dans les unités, à la participation des jeunes chercheurs aux colloques internationaux… Et pour jouer pleinement son rôle auprès des doctorants impactés par la crise, le GIS a choisi de leur octroyer des bourses exceptionnelles afin qu'il puissent poursuivre leur thèse. Il en a fait son action phare en 2021.


De nouveaux partenaires dans toute la France

Après l'adhésion des Universités de La Rochelle et Lille début 2021 au GIS, c'est maintenant à l'Université de Strasbourg qui le rejoint. Il compte désormais six pôles régionaux (Lyon, Marseille, Bordeaux, La Rochelle, Lille, Strasbourg), auxquels s'ajoutent Bruxelles et les cinq équipes basées en Asie.


Des grands RDV : oui, mais en distanciel !

En 2021, il était hasardeux de vouloir organiser un congrès rassemblant des centaines de personnes. Le GIS Asie a remplacé ce format par des journées d'études sur le thème "Asie en Care ou le soucis d'autrui", entièrement en distanciel et en traduction simultanée anglais/français. Avec 200 participant·e·s, autour de six ateliers, ces journées ont été l'occasion d'attirer un public exceptionnellement diversifié (22 pays représentés) grâce à des horaires adaptés à l’Asie et à la traduction simultanée.
Le bureau des jeunes chercheurs du GIS, qui avait été le premier à réagir en distanciel en 2020, a continué sur son élan en proposant trois journées méthodologiques et deux séances de son séminaire "Dynamiques contemporaines en Asie".
Quant aux unités situées dans le périmètre du GIS, dont beaucoup avaient annulé leurs événements en 2020, elles ont repris en 2021 et souvent en distanciel, avec 10 colloques, assises, séminaires, ou rencontres soutenus par le GIS Asie (voir  "Toutes les actualités").


Un ouvrage sur la Birmanie remporte le Prix du livre

Le GIS Asie a remis son 3e prix du livre lors de l'ICAS 12 (International convention of Asian Scolars), passé lui aussi en tout distanciel. La lauréate, Aurore Candier, a été récompensée pour son ouvrage La réforme politique en Birmanie pendant le premier moment colonial (1819-1878), publié par l'EFEO.
Quelques 60 chercheurs et jeunes chercheurs des études asiatiques françaises ont participé à l'ICAS 12, avec le soutien du GIS.


Action phare 2021 : des « bourses Covid » pour aider les jeunes chercheurs

Pour répondre à la situation exceptionnelle engendrée par la crise sanitaire, le GIS a distribué des bourses exceptionnelles aux doctorants qui en avaient le plus besoin. En 2021, il a consacré la totalité de ses fonds disponibles à ces bourses et y a investi toute son énergie, grâce au conseil scientifique qui s'est mobilisé en urgence au printemps et à l'été.


Rapprochement de la fratrie des GIS en études aréales

Au Campus Condorcet, ils sont tous là : le grand frère ou GIS Institut des Amériques, et les triplés : GIS Asie, GIS études africaines, GIS Moyen-Orient et mondes musulmans.
Les trois derniers sont soutenus par la nouvelle Unité support aux études aréales du CNRS. Cette configuration favorise de nombreuses interactions inspirantes, mais également des actions inter-GIS d'envergure, comme l'action nationale de formation autour des humanités numériques appliquées aux études aréales.

Vous souhaitez être au courant de ce qui se passe au GIS ? Avoir un panorama des actualités en études asiatiques ? Trois solutions :
abonnez-vous à la newsletter,
consultez le site web,
suivez le GIS sur Twitter.

Depuis 2021, retrouvez également les  publications en études asiatiques dans la collection HAL du GIS Asie et les thèses sur l'Asie dans la base de données Asie Thèses du GIS.

Bilan de l'année 2021