Sémiotique et poésie populaire chinoise : analyse sémiolinguistique de la ballade Le paon vole vers le sud-est

Sémiotique et poésie populaire chinoise : analyse sémiolinguistique de la ballade Le paon vole vers le sud-est

Soutenue en par Shuang Li

Cette thèse opère la rencontre entre la sémiotique française contemporaine, dite « l’école de Paris » et la littérature populaire chinoise traditionnelle. L’idée principale porte sur la démonstration déductive de l’application des modèles et des concepts opératoires en sémiotique à une ballade chinoise datant du troisième siècle après J.-C. : le paon vole vers le sud-est. Étant donné les spécificités de la langue chinoise et de la forme versifiée du texte, notre étude s’efforce de mettre en lumière également, par-delà l’analyse du discours, différentes facettes de l’expression de la langue chinoise (écriture et phonologie) aussi bien que de la forme canonisée poétique (vers réguliers) ainsi que la structure métrique de la ballade. L’analyse du texte suit rigoureusement les approches élaborées et mises en pratiques par Algirdas Julien Greimas et l’école de Paris, qu’il a formée, dans un cadre structuraliste. Pour ce faire, quatre dimensions de la problématique sémiotique sont successivement interrogées : dimension narrative, dimension sémantique, dimensions du sensible et de l’énonciation. Cette lecture s’avère féconde et permet non seulement d’approfondir la compréhension du texte du point de vue de la construction du sens, mais aussi de valider l’apport heuristique de la sémiotique générale pour l’analyse du discours.