Accueil / Liste des appels et offres / Session posters dans le cadre du 14e colloque 2021 de la SFEJ

Session posters dans le cadre du 14e colloque 2021 de la SFEJ

Session posters dans le cadre du 14e colloque 2021 de la SFEJ

Partager sur :

Le quatorzième colloque de la SFEJ ayant été reporté, pour raisons sanitaires, au mois décembre 2021, l’Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) ne se tiendra donc pas à cette même période, tel que prévu initialement. De ce fait, le comité d’organisation a décidé de mettre exceptionnellement en place pour cette année 2021 une session posters consacrée au thème choisi pour le colloque : « Périphéries et centres ». Elle sera ouverte en particulier aux jeunes chercheur·e·s et aux doctorant·e·s. Les posters seront exposés à l’occasion du colloque et donneront lieu à des présentations lors de créneaux dédiés.

S’interroger sur les centres et les périphéries permet en effet de prendre en considération des aspects moins connus de l’histoire japonaise, que ceux-ci aient été marginalisés pour des raisons méthodologiques ou qu’ils aient été passés sous silence pour à des fins politiques. On pourra ainsi revenir notamment sur la définition de quelques concepts clés : quels territoires considérer comme japonais ? Qu’est-ce que la littérature japonaise ? Que recouvre la langue japonaise ? Quelle est/serait l’identité japonaise ? Qui – quels groupes, quels individus – constituent les marges de la population japonaise ? Etc.

Les contributeur·rice·s sont également invité·e·s à présenter, à partir de leurs disciplines respectives – droit, science politique, anthropologie, géographie, histoire, pensée, linguistique, sociologie, littérature, art, économie etc.–, les objets d’étude qui relèvent selon eux du « périphérique » ou du « central », à l’intérieur même du territoire japonais ou dans une perspective transnationale. Ce thème – « périphéries et centres » – devrait permettre d’analyser et de mieux comprendre les transformations sociales, politiques, urbaines, économiques et culturelles à l’œuvre dans l’histoire japonaise, quelle que soit l’époque considérée – l’éclairage historique permettant de remettre en perspective les tentatives de définition d’un unique « centre » japonais souvent indéfini et parfois brandi afin d’instrumentaliser les « périphéries ».

La mission principale de ce colloque – rendre compte de l’actualité et du dynamisme de la recherche en étude japonaise en France – autorise toutefois toutes les propositions de communication qui sortiraient de cette thématique principale. Nous souhaitons notamment, pour cette édition 2021, accorder une place particulière aux contributions relevant de la didactique du japonais, afin de mettre à l’honneur l’enseignement du japonais en contexte francophone, indissociable de nos pratiques de chercheur·e·s.

Vous êtes invité·e·s à nous faire parvenir vos propositions individuelles de poster : un résumé de 500 caractères en français de la problématique générale du poster.

Une fois la proposition acceptée, chaque poster (format A0) contiendra :

Vos nom, prénom,
– Votre adresse mail, si vous le souhaitez,
– Un titre (100 signes max. espaces compris), le cas échéant un ou des sous-titres,
– Une introduction précisant le contexte et les problématiques de votre recherche (450 signes max. espaces compris),
– Un paragraphe intitulé “Méthodologie” présentant les méthodes mises en œuvre pour mener vos travaux (1700 signes max. espaces compris),
– Des paragraphes soulignant l’apport de votre recherche (1250 signes max. espaces compris), Le cas échéant, une ou des illustrations avec leur légende et la mention des crédits,
– Le logo de votre institution de rattachement (université, école, laboratoire).

Veuillez indiquer dans votre message vos nom, prénom, institution de rattachement / laboratoire, statut, et adresse de contact.

Les propositions doivent être envoyées à l’adresse colloquesfej2020@gmail.com avant le 30 mai 2021.

Les personnes dont les propositions de poster seront retenues seront contactées par email courant juin.

Informations disponibles en PDF ici.

Le comité d’organisation :
Aline Henninger, maîtresse de conférences, université d’Orléans
Mayumi Shimosakai, maîtresse de conférences, université d’Orléans