Accueil / Liste des publications / Shintoïsme et décolonisation en Extrême-Orient

Shintoïsme et décolonisation en Extrême-Orient

Shintoïsme et décolonisation en Extrême-Orient

Partager sur :

✍️ Nicolas GAUTIER


Au XIXe siècle, les deux grandes religions abrahamiques que sont le christianisme et l'islam se sont étendues sur la majeure partie du globe. La plupart des sociétés traditionnelles ont périclité au contact de l'Occident. Seule perdure en Asie du Sud-est une vaste enclave animiste et polythéiste, « l'Extrême-Orient ».

La religiosité de ces sociétés a de particulier qu'elle se fonde sur un ensemble complémentaire de trois sagesses, celles de Confucius, de Lao-Tseu et du Bouddha. À ces pensées fondatrices s'ajoutent le culte des ancêtres et des particularismes locaux, tels que le chamanisme en Corée, le shenisme polythéiste en Chine ou l'animisme shinto au Japon. Or, face à l'irruption du monde occidental, c'est dans le shinto que les Japonais puiseront les ressources idéologiques de leur résilience, et qu'ils parviendront, dans un sursaut culturel sans équivalent, à endiguer la colonisation en Extrême-Orient.

📖 Vers l’ouvrage

Shintoïsme et décolonisation en Extrême-Orient