Sous l’empire des îles. Histoire croisée des mondes britannique et japonais

Sous l’empire des îles. Histoire croisée des mondes britannique et japonais

Et si, au regard de l’histoire, le Japon et la Grande-Bretagne n’étaient pas véritablement des îles ? Les innombrables lieux communs colportés sur les cultures et les mentalités prétendument insulaires des habitants de ces deux archipels posés à l’Occident et à l’Orient du vaste continent eurasiatique méritent d’être interrogés.
Dans cet ouvrage, deux historiens débattent à partir de leur terrain d’élection – le Royaume-Uni pour l’un, le Japon pour l’autre – de la pertinence de la notion d’insularité en histoire.
Dans ce dialogue où chaque archipel tend à l’autre un miroir, il est question d’identités, d’échanges, de cosmogonies, de littératures…
Insularité subie, insularité proclamée, insularité dépassée : d’où vient la puissance des représentations et des fantasmes que recèle l’expérience insulaire ? Quel est, en somme, l’empire des îles sur l’histoire des mondes britannique et japonais ?
Évoquant tout autant Robinson Crusoé que le mythe shintô de la création des îles japonaises, la colonisation romaine de l’île de Bretagne et les incursions mongoles au pays du Soleil levant, les pirates du Japon médiéval ou les ressorts du Brexit contemporain, cet ouvrage foisonnant, érudit et stimulant s’adresse à tous ceux qui ont en partage le goût de « la différence historique ».

Jean-François Dunyach, historien de la Grande-Bretagne, est maître de conférences habilité à diriger des recherches à Sorbonne Université.
Nathalie Kouamé, historienne du Japon, est professeure à l’Université de Paris.

Couverture de l'ouvrage