Tchernobyl et Fukushima, 35 et 10 ans après : quels héritages pour les sociétés ?

Tchernobyl et Fukushima, 35 et 10 ans après : quels héritages pour les sociétés ?

La BULAC organise une table ronde sur la thématique "Tchernobyl et Fukushima, 35 et 10 ans après : quels héritages pour les sociétés ?"
 
📅 11 mars 2021, de 18h30 à 20h30.
📍 En ligne

À propos de l'événement

Comment vivre après, et avec, une catastrophe nucléaire ? Les populations de deux espaces dissemblables, en termes de développement économique, d’organisation sociale et politique, et de rapports entre nature et culture, ont dû et doivent encore aujourd’hui répondre à cette question. Si les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, les deux seuls ayant été classés comme « majeurs » (de niveau 7) par l’Agence internationale de l’énergie atomique, sont très différents à la fois par leurs bilans sanitaires, par leurs contextes, et par leurs impacts sur les espaces les plus directement touchés (dans un cas, plusieurs régions de l’ex-Union soviétique, disparue comme État en 1991 ; dans l’autre, une partie du Japon), elles relèvent d’une histoire commune, encore en train de s’écrire, appelant à croiser les regards en sciences sociales. Cette table ronde sera l’occasion d’un échange autour des notions de résilience, de reconstruction et de vulnérabilité, pour éclairer les conséquences des accidents nucléaires sur les individus, sur les groupes sociaux et sur les territoires, avec trois chercheuses spécialistes du Japon et du Bélarus. 
 
Tchernobyl et Fukushima, 35 et 10 ans après : quels héritages pour les sociétés