The transmission of Tharavad memory : histories in circulation via the remembrance of the ancestral House in Kerala

The transmission of Tharavad memory : histories in circulation via the remembrance of the ancestral House in Kerala

Partager sur :

Soutenue en par Aarthi Ajit

Cette thèse est une étude intergénérationnelle des pratiques et motivations des citoyens français d’origine malayalie lorsqu’ils se remémorent, s’identifient et interagissent avec leurs Maisons ancestrales au Kerala, connues sous le nom de Tharavads. Les souvenirs et actions dont ces Maisons du Kerala sont l’objet sont explorés principalement au travers d’une étude ethnographique multi-sites de citoyens d’origine malayalie en Île-de-France et de citoyens français habitants de Mahé, territoire de Pondichéry, ainsi que d’autres villes de l’Inde du sud. Le travail présenté ici est donc une réflexion sur les relations entre mémoire et lien de parenté au travers d’évocations de Maisons ancestrales. Dès lors, nous examinons aussi les conséquences de l’absence de transmission de mémoire culturelle d’une génération à l’autre. Les membres de la diaspora malayalie et les citoyens français d'origine malayalie ont pris diverses mesures pour créer un environnement favorable à l'identité et à la culture malayalie et à la circulation de récits liés au Tharavad pour leurs enfants, mesures qui s’avèrent importantes pour la transmission de la connaissance et de l'histoire du Tharavad aux jeunes générations. Cette thèse se penche sur la question de savoir si, comment et pourquoi des individus et familles dispersés d’origine malayalie vivant en France renouvellent leurs liens de filiation à un ou plusieurs Tharavads. Cette thèse examine aussi ce que le Tharavad signifie pour les membres ou les descendants de Tharavad qui ont grandi dans ces Maisons ancestrales et autour de ceux-ci, ainsi que la pertinence du Tharavad aujourd'hui.