Une vie paria, Le rire des asservis

Une vie paria, Le rire des asservis

Partager sur :
A l'ombre de la société indienne vient ceux qu'on appelait jadis les Intouchables, ceux que Gandhi désignait comme fils de Dieu, ceux qui se définissent désormais comme dalits, les écrasés. Près de Pondichéry, la tradition les appelait Paraiyars, un mot que les voyageurs européens ont transformé en « paria ».
Livrée par sa caste au devoir ancestral de soumission, Viramma, ouvrière agricole, sage-femme et chanteuse, nous dit ici sa vie, ses craintes, ses joies, ses espoirs. Avec une admirable vitalité, sans aucun misérabilisme, elle éclaire ce que sont l'enfance, la femme, le couple, le pouvoir des dominants, les passions des hommes. On entre avec elle dans la boue des rizières, mais aussi dans le monde des esprits et des dieux, des jeteurs de sorts, des musiciens et des comédiens de village.
Dans cette voix de femme qui sort de l'ombre résonne aussi le rire des asservis, que forgent la force de vivre et la grandeur des dominés, un rire qui transfigure le destin, sur la voie de l'émancipation aujourd'hui ouverte. Fruit d'une longue écoute, ce livre est un hommage à l'indesctructible dignité de ceux qui furent si longtemps privés de parole.