Anthropologie du compromis en Mongolie contemporaine

Anthropologie du compromis en Mongolie contemporaine

Reprise du séminaire de Sandrine Ruhlmann (CNRS, CCJ), « Anthropologie du compromis en Mongolie contemporaine », mardi 3 novembre 2020.
 
📅 1er et 3ème mardi du mois, 13h-15h
📍 54 boulevard Raspail – 75006 Paris, salle 651

À propos de l'événement

Cette année, nous poursuivrons l’étude de la notion de compromis dans le contexte des évolutions récentes de la République populaire de Mongolie. La pertinence du terme de compromis sera discutée. Nous nous intéresserons à la spécificité du processus de compromis dans les deux Mongolie politiquement distinctes, la Mongolie (République populaire de) et la Mongolie méridionale (Région autonome de Mongolie Intérieure de la République populaire de Chine), c’est-à-dire dans les contextes post-communistes et communistes de type soviétique et chinois. Des séances consisteront à dialoguer avec des collègues et des doctorants invités pour questionner le processus du compromis dans une aire géographique et culturelle plus large, l’Asie centrale et septentrionale. Enfin, nous étudierons des textes récents et plus anciens d’auteurs des sciences humaines et sociales en mettant à l’épreuve des faits ethnographiés sous l’angle des techniques en Mongolie contemporaine, notamment dans trois contextes différents où le processus de compromis a pu être déployé (contexte funéraire, contexte festif de célébration du Nouvel An mongol, dans le cadre de la gestion des maladies animales).
 
Mongolie