Principauté tributaire

Les principautés lointaines payaient un tribut au souverain vietnamien (en produits du terroir, e. g. cannelle, cornes de rhinocéros etc.), en général tous les 3 ans, et celles de la zone frontière s’acquittaient parfois d'un tribut des deux côtés de la frontière.

Il existe même un exemple d’une principauté qui devait verser un tribut à trois souverains différents.

Le système des tributs n'avait pas cours sous la colonisation, qui instaura des taxes, des impôts et ses monopoles...