Johan et l’Inde médiévale (Podcast n°93)

Johan Levillain est l’invité de l’épisode 93 de Passion Médiévistes. En décembre 2023, il a soutenu sa thèse intitulée Construire une culture régionale. Le Malwa médiéval à l’épreuve du site d’Āśāpurī, IXe-XIe siècles, sous la direction de Charlotte Schmid et d’Adam Hardy, à l’École pratique des hautes études à Paris.

Dans cet épisode il vous fait découvrir l’Inde au Moyen Âge, son architecture et sa société, embarquez pour un voyage auditif !

Johan Levillain a travaillé sur le premier âge médiéval. Il situe cette période de l’histoire de l’Inde entre le VIIème et le XIIIème siècle. Géographiquement parlant, il a étudié le Malwa, cette région historique d’Inde centrale. À l’époque, cet espace est appelé la Terre des Ariens et désigne l’Inde du Nord. Le pays n’est alors pas encore une entité politique comme aujourd’hui, mais une pluralité de royaumes régionaux qui se disputent le territoire.

Les dynasties qui règnent sur l’Inde du Nord sont assez pérennes. Entre le VIIIème et le Xème, c’est la même dynastie qui est à la tête du Malwa, la région étudiée par Johan Levillain. Ensuite, à partir du milieu du Xème, cette dynastie change, et ce, jusqu’au XIIIème siècle. Le pouvoir est davantage délégué à des princes locaux, il y a beaucoup de changements d’alliances au sein de ces principautés vassales.

La société médiévale indienne est divisée en castes. Elles sont au nombre de quatre : les prêtres, caste supérieure ; les guerriers, les gens de pouvoir ; les commerçants et les artisans ; et enfin la petite paysannerie, au service des trois autres castes. Il y a aussi une partie de la population qui n’appartient à aucune de ces castes, notamment les Intouchables à qui l’on confie les tâches les plus avilissantes. Ce système se complexifie et s’étoffe au fil des siècles pour devenir celui que l’on connaît aujourd’hui en Inde.

Enfin, du point de vue du culte, l’hindouisme est la religion majoritaire dans le Malwa à l’époque médiévale. C’est un agglomérat de trois grands mouvements dévotionnels dont chacun est lié au culte d’une divinité en particulier, une divinité suprême, c’est-à-dire supérieure aux autres dans le panthéon. Malgré tout, Johan Levillain note que ces différents mouvements de l’hindouisme cohabitent assez bien sur le territoire, car les rites restent globalement les mêmes. Le pays est également en contact avec l’islam puisqu’il y a, par exemple, des comptoirs commerçants musulmans sur la côte ouest de l’Inde. Johan Levillain vous confie néanmoins qu’il ne semble pas y avoir de contact entre le Malwa et les pays européens, du moins à cette époque et d’après les sources qu’il a étudiées.

Image
affiche
Publication type
Podcast
Publication date