Patrie internationale de la deuxième chance? : Italiani nella Legione sraniera francese durante la guerra di decolonizzazione in Indocina (1946 - 1956)

Author
Mariella Terzoli

Prisonniers de guerre, soldats de l’Armée Royale, fascistes, partisans, chômeurs, migrants réguliers et clandestins, tels sont les profils des volontaires italiens qui se sont engagés dans la Légion étrangère française depuis les années 1930, mais surtout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces volontaires ont enrichi la Légion, divisée entre la nécessité de préserver son unité et de répondre aux nouveaux besoins de la guerre dans les territoires indochinois du début 1946 jusqu’en 1956.Les histoires des légionnaires italiens restent peu étudiées, malgré leur présence nombreuse dans la Légion et l’importance de leurs itinéraires dans l’histoire italienne et internationale de l’après-guerre. C’est pourquoi cette thèse propose une nouvelle reconstruction principalement de l’histoire italienne et française des dix premières années de la guerre froide en utilisant une perspective qui adopte en tant que prisme d’observation un corps militaire transnational - étudié ici pendant la guerre de décolonisation en Indochine - et le cas spécifique des combattants italiens.Plus précisément, la première section de la thèse contient une reconstruction des histoires des volontaires, du milieu géographique, social, politique et culturel d’origine aux motivations et aux dynamiques d’engagement, placées dans un contexte historique spécifique, celui de l’Italie, de la France et de ses colonies dans les périodes d’avant-guerre, de guerre et d’après-guerre, jusqu’au milieu des années 1950.En effet, l’examen du contexte sociopolitique d’où sont issus les volontaires révèle des forces et des facteurs qui ne peuvent pas être ignorés au moment de la décision de partir et de s’engager, ce qui permet également d’étudier les conséquences de leur engagement sur les autorités italiennes et internationales ainsi que sur l’opinion publique italienne.La deuxième partie propose une étude approfondie sur l’emploi dans la guerre d’Indochine et sur les questions connexes, telles que l’avancement en grade, les désertions et les morts au combat, en retraçant l’évolution de la guerre dans laquelle la Légion étrangère a été employée. L’adoption d’un prisme d’observation "d’en bas" permets de montrer et de valoriser les actions des légionnaires italiens, leur contribution à la guerre d’Indochine, ainsi que l’attention politique et médiatique qui leur a été accordée.Enfin, la dernière section illustre les parcours des volontaires à la fin de leur séjour en Indochine en soulignant quels éléments ont caractérisé et distingué les itinéraires des légionnaires ; quel héritage ils ont laissé au sein de la Légion ; comment leurs carrières ont contribué à façonner l’histoire et l’identité du Corps.Grâce à l’adoption d’une approche transnationale, il est donc possible d’étudier les criticités de certains aspects peu connus ou encore inexplorés de l’histoire italienne après la Seconde Guerre mondiale jusqu’au milieu des années 1950 et, en parallèle, certaines dynamiques de l’histoire de la France et de ses colonies pendant la Quatrième République. Ainsi, la corrélation directe entre les dynamiques et les fractures politiques, socio-économiques et migratoires en Italie, la transformation de l’Empire français et la présence d’Italiens dans la Légion étrangère émerge fortement.

Supervision
Paris, EHESS
Under the direction of
Alessandro Stanziani
Marco Soresina
Disciplines
Histoire et civilisations
Link from Sudoc
Link from theses.fr
Languages
it
Keywords
France. Armée. Légion étrangère
Décolonisation
Guerre d'Indochine (1946-1954)
Guerre froide
Militaires -- Recrutement -- À l'étranger
Militaires italiens
Légion étrangère
Décolonisation française
Soldats transnationaux
Guerre froide