Hoàng Thi Thê. Fille du Dê Tham et jouet de la politique coloniale française

Hoàng Thi Thê. Fille du Dê Tham et jouet de la politique coloniale française


Le Dê Thám fut jusqu'à son assassinat en 1913, un combattant de la rébellion tonkinoise contre la présence coloniale française. Après sa mort, les autorités françaises craignirent que sa fille, Hoàng Thi Thê, ne devînt le nouveau porte-drapeau du mouvement patriotique armé de l'empire d'Annam. Il fut donc décidé d'éloigner cette dernière de son pays et de l'envoyer en France où elle reçut une éducation bourgeoise au sein d'institutions catholiques. Après quoi son parcours de vie la conduisit de la jet set parisienne à la misère la plus tragique.