La mondialisation du tourisme. Les nouvelles frontières d'une pratique

La mondialisation du tourisme. Les nouvelles frontières d'une pratique

Si le cœur historique de la mondialisation touristique est bien identifié comme étant l'Europe et les États-Unis, celle-ci a aujourd'hui largement dépassé ces espaces, repoussant sans cesse les frontières d'une pratique touristique, qui n'est plus réservée aux seules élites des pays riches anciennement industrialisés. Les mobilités récréatives se multiplient en effet en Asie, en Amérique latine, en Océanie et en Afrique, où se structurent de nouveaux foyers touristiques. Concernant des classes sociales de plus en plus élargies et mobilisant parfois des masses considérables comme en Chine ou en Inde, elles sont à l'origine de la production de lieux touristiques souvent inconnus en Europe. Elles s'accompagnent également de pratiques qui bousculent nos représentations, en suggérant l'existence d'autres modèles culturels et manières de faire du tourisme. Cet ouvrage inédit, issu de tout récents travaux de recherche, donne à voir les pratiques de ces nouvelles populations touristiques à l'échelle de leurs propre pays comme à l'échelle régionale, à travers les mobilités qu'elles dessinent, les lieux qu'elles choisissent, en renversant une vision longtemps restée très européanocentrée du tourisme international. Il souhaite explorer ces nouvelles frontières du tourisme sous l'angle de la diversité des régions du monde étudiées et des filiations mobilitaires auxquelles ces pratiques se réfèrent, afin de mieux comprendre les dynamiques du tourisme à l'œuvre, dans des pays qui ne l'ont pas historiquement inventé, mais qui préfigurent peut-être celui de demain.